L’intervention en autisme se décline désormais à travers deux certificats nationaux

capture-decran-2016-12-02-a-16-10-06Publié le 18.06.2019 par Emmanuelle DELEPLACE
Article Hospimedia

Attendu par les professionnels du secteur depuis plus de deux ans, l’arrêté définissant le référentiel des deux certificats nationaux d’intervention en autisme vient de paraître. Il prévoit 140 heures de formation théorique pour le niveau 1 et 175 heures pour le niveau 2, auxquelles s’ajoutent 140 heures de mise en situation.

Fruit d’un travail entamé en 2016, dans le cadre du troisième plan Autisme, laissé en déshérence puis redémarré fin 2018 (lire notre dossier), l’arrêté relatif au certificat d’intervention en autisme pour les travailleurs sociaux a été publié au Journal officiel du 18 juin. Il crée deux certificats d’intervention, selon le niveau de qualification initial. Le certificat national d’intervention en autisme de premier degré s’adresse aux professionnels disposant d’un niveau de qualification de niveau 3 à 4 (certificat d’aptitudes professionnelles (CAP) ou baccalauréat) et le certificat national d’intervention en autisme de second degré est destiné aux titulaires d’un titre de niveau 5 à 8 (bac +2 à doctorat).

L’arrêté précise que ces deux certificats sont délivrés au nom de l’État par les responsables des organismes prestataires d’actions concourant au développement des compétences habilités dans le cadre d’appels à projets. Le jury sera composé d’un formateur et d’un professionnel intervenant auprès de personnes atteintes de troubles du spectre de l’autisme. Les deux certificats s’articulent autour de neuf domaines de compétences :

  • participer à l’évaluation du fonctionnement global de la personne atteinte de troubles du spectre de l’autisme (TSA) ;
  • communiquer avec une personne TSA et optimiser sa propre communication ;
  • prendre en compte les particularités sensorielles des personnes avec TSA ;
  • optimiser les interactions sociales ;
  • prévenir et gérer les comportements-problèmes d’une personne avec TSA ;
  • élaborer et mettre en œuvre le projet personnalisé d’intervention d’une personne avec TSA ;
  • être en veille sur l’état de santé d’une personne avec TSA ;
  • mobiliser et mettre en œuvre des approches et des outils adaptés dans la mise en œuvre des interventions ;
  • actualiser ses connaissances sur les TSA en ayant recours aux sources de référence.

Les attendus détaillés pour chaque domaine et chaque niveau ainsi que les critères d’évaluation sont détaillés dans les annexes. Le certificat national d’intervention en autisme de premier degré comprend 140 heures d’enseignement théorique et 140 heures d’enseignement pratique tandis que le certificat national d’intervention en autisme de second degré comporte 175 heures d’enseignement théorique et 140 heures d’enseignement pratique. L’enseignement pratique doit être réparti en une ou plusieurs séquences de stage «  le stagiaire conduit une action concrète auprès de personnes atteintes de troubles du spectre de l’autisme définie conjointement avec l’organisme de formation et la structure d’accueil« . Cet arrêté entre en vigueur dès le 19 juin.

Tous droits réservés 2001/2021 — HOSPIMEDIA

Posez votre question

Posez votre question

Posez votre première question gratuitement et sans engagement !
Ce service est destiné exclusivement aux managers, responsables juridiques et directeurs du secteur sanitaire et médico-social.