La publication des textes sur les Padhue est attendue dans « les semaines à venir »

capture-decran-2016-12-02-a-16-10-06Publié le 07.01.2020 par Clémence NAYRAC
Article Hospimedia

Les textes d’application de la loi de Santé 2019 concernant les praticiens diplômés hors Union européenne seront transmis au Conseil d’État dans les « semaines à venir« , a affirmé devant les députés, ce 7 janvier, le secrétaire d’État Adrien Taquet.

Les textes d’application de la loi de Santé de 2019 (lire article) concernant le recrutement des praticiens à diplôme hors Union européenne (Padhue) seront transmis au Conseil d’État dans les « semaines à venir« , a indiqué ce 7 janvier Adrien Taquet. Interrogé lors d’une séance de questions au Gouvernement par le député Pierre Vatin (LR, Oise), le secrétaire d’État auprès de la ministre des Solidarités et de la Santé a rappelé que cette loi modifie en effet de « façon substantielle » les conditions dans lesquelles les Padhue sont autorisés à exercer en France.

Adrien Taquet a notamment abordé la question du recensement des places mises chaque année au concours par spécialité, dit de la « liste A ». Il a indiqué que ce recensement se fera en lien avec les ARS et les établissements de santé, « de façon à répondre au mieux et au plus près aux besoins des territoires » et du système de santé. Ce recensement ne se limitera pas aux spécialités médicales mais concernera également les chirurgiens-dentistes, les sages-femmes et les pharmaciens.

Il a par ailleurs rappelé la mobilisation du Gouvernement sur ce sujet, au travers de la possibilité pour les Padhue en médecine et odontologie de bénéficier, toujours dans le cadre de Ma Santé 2022, du contrat d’engagement de service public, qui permet de recevoir une allocation dans le cadre de l’installation en zone sous-dense. Adrien Taquet note également « l’assouplissement et l’amélioration prévus » de la durée de la période probatoire, réduite de trois à deux ans, et le nombre augmenté de possibilités de passer les épreuves pour les Padhue. Ces mesures seront impulsées par les textes d’application qui sont donc attendus rapidement, avec l’objectif d’une entrée en vigueur dès le concours 2020, souligne Adrien Taquet.

Tous droits réservés 2001/2021 — HOSPIMEDIA

Posez votre question

Posez votre question

Posez votre première question gratuitement et sans engagement !
Ce service est destiné exclusivement aux managers, responsables juridiques et directeurs du secteur sanitaire et médico-social.